La cigarette électronique aide-t-elle à compenser les effets du sevrage tabagique ?

La consommation de tabac est une mauvaise habitude qui, en plus d’aggraver la qualité de vie du fumeur, affecte négativement sa santé. Cela, en raison des plus de 4 500 substances toxiques présentes dans le tabac. Arrêter de fumer est donc la première étape vers un mode de vie saine. Parmi les techniques les plus diverses qui aident les fumeurs à arrêter, les plus connues sont les patchs à la nicotine, les chewing-gums et les pastilles, également avec de la nicotine et la cigarette électronique. Pourtant, cette dernière méthode divise encore la communauté scientifique.

Cigarette électronique vs remplacement de la nicotine

En ce qui concerne les cigarettes électroniques, il n’y a toujours aucune preuve concrète des avantages par rapport aux autres techniques de remplacement de la nicotine dans le sevrage tabagique. Une étude au Royaume-Uni a tenté de clarifier quelle méthode est la plus efficace pour aider l’individu qui souhaite arrêter de fumer. La recherche a été menée entre 2015 et 2018, et les résultats ont été publiés en janvier 2019 dans le New England Journal of Medicine.

L’étude a conclu que la cigarette électronique et sevrage du tabac vont de pair. Elle affirme également que l’e-cig est plus efficace que les produits de remplacement de la nicotine. Nombreux doutes restent à clarifier, car les résultats ne sont pas encore approuvés par tous. De plus, un rapport de Public Health England déclare que « le vapotage ne représente qu’une petite partie des risques liés au tabagisme et le passage complet du tabagisme au vapotage présente des avantages substantiels pour la santé ».

Une méthode qui n’est pas sans risque

Tout comme l’effet des timbres, chewing-gum, etc., la présence de nicotine dans l’e-liquide permet en effet de diminuer et de contrôler le taux de nicotine à ingérer. Les partisans de la cigarette électronique soutiennent même qu’il y a une réduction des risques avec l’inhalation d’une quantité moindre de substances toxiques par rapport aux cigarettes traditionnelles. Toutefois, cela n’élimine pas les dangers, car le consommateur continue d’inhaler des substances toxiques et cancérigènes, en plus de maintenir une dépendance à la nicotine.

Une récente étude américaine souligne que « parmi les jeunes, (utilisant les cigarettes électroniques à un taux plus élevé que les adultes) il existe des preuves concrètes que l’utilisation des cigarettes électroniques augmente le risque de transition vers la cigarette traditionnelle. »

Que peut-on en conclure ?

Les études cherchent toujours à appuyer la théorie qui affirme que l’utilisation de la cigarette électronique et sevrage du tabac génère des résultats positifs à long terme. Cependant, il existe un « faible degré » de confiance à propos des résultats, en raison du nombre limité d’études et des grands intervalles de confiance autour des estimations. De plus, l’absence d’évaluation biochimique de la réduction réelle de la consommation de tabac limite cette preuve.

Que veulent-dire : Cloud-chasing et power vaping ?
Quels sont les composants d’une cigarette électronique ?