Quels sont les composants d’une cigarette électronique ?

L’e-cigarette est aujourd’hui très en vogue. Également appelée vapoteuse, il s’agit d’un appareil électronique qui génère un aérosol à inhaler. Il produit visuellement une « vapeur » similaire à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée ou arômes de tabac ou fruité. Il peut contenir de la nicotine ou non. Sa différence par rapport à la cigarette traditionnelle, c’est que la vapeur de l’e-cigarette n’est pas du tabac brûlé et elle ne contient donc pas de monoxyde de carbone et de goudron. Il existe plusieurs modèles sur le marché, mais son élément est généralement le même. Mais quels sont donc les éléments principaux d’une e-cigarette ?

Les atomiseurs, « clearomiseur et cartomiseur » : le composant clé d’une e-cigarette

L’atomiseur est un composant qui a pour fonction de chauffer le liquide de la cigarette électronique pour générer l’aérosol. Les atomiseurs, « cartomiseurs » et « clearomiseurs » comprennent  un fil de résistance en alliage nickel-chrome, alliage Kantar, acier inoxydable, nickel ou titane, entouré de fibre de silicium, de coton ou de mailles fines. La mèche est entourée de grumeaux et elle a pour fonction de stocker l’e-liquide et de l’amener à la résistance par capillarité pour le chauffer et l’évaporer. Pour bien éclaircir, le cartomiseur et le clearomiseur, c’est l’atomiseur et la cartouche combinée en un seul composant ne contenant aucun objet de pataugeoire dont son réservoir de stockage est transparent.

L’anatomie d’un atomiseur se détaille comme suit : l’embout buccal, le couvercle, la colonne d’air ou la cheminée, le réservoir, la chambre d’atomisation ou la cloche, le plateau de montage, la bague d’arrivée d’air, la base ou le bottom cap et le pas de vis ou le pin de connexion. Sachez que cet élément est un produit consommable et sa durée de vie varie considérablement selon le type, le modèle et l’utilisation de l’e-liquide. Mais il existe certains modèles vous permettant de ne changer que la pièce qui contient la résistance uniquement lorsqu’elle est trop sale. Ainsi, vous n’aurez pas à perdre tout le reste du corps de l’atomiseur. Pour plus d’informations, veuillez visiter vapoter.fr

La batterie : l’élément essentiel d’une e-cigarette

Comme n’importe quel appareil électronique, la batterie est indispensable pour son fonctionnement. Pour une e-cigarette, c’est celle-ci qui fournit de l’électricité pour faire marcher la résistance et évaporer l’e-liquide. Une batterie, une box ou un mod, c’est quasiment la même chose. En fait, il s’agit d’un boîtier qui contient la batterie pour faire marcher une e-cigarette. Un box est une coque carrée offrant plus d’options. Le box n’a plus le code d’une cigarette classique, sa forme rectangulaire est bien plus grande qu’une batterie classique, et permet de placer plus de boutons pour avoir plus de choix. Par contre, le MOD est le diminutif de la cigarette modifiée. Comme son nom indique, elle est différente de la cigarette tubulaire. Elle comprend les boîtes et les batteries complexes. La capacité d’une batterie d’une vapoteuse est donnée en mAh. Il s’agit du nombre de milliampères que la batterie peut fournir en 1 heure. C’est ainsi le temps de fonctionnement de la batterie avant la charge, son autonomie. Plus sa capacité est très puissante, plus vous pourrez utiliser votre e-cigarette longuement avant de la charger. En général, plus la capacité est élevée, plus la batterie est grande.

 Le réservoir : la partie qui contient l’e-liquide

Généralement en forme cylindrique, le réservoir d’une cigarette électronique est l’élément qui contient l’e-liquide. Il peut être conçu en plastique, en verre ou en métal. Une fois rempli par le haut ou le bas, il peut être utilisé. Vous pouvez choisir entre 3 types de réservoirs : les réservoirs de stockage avec remplissage, les réservoirs de stockage sans remplissage (appelés réservoirs de stockage) et les atomiseurs à sec dans lesquels le liquide à évaporer est stocké uniquement dans la mèche. Le réservoir de stockage est doté de deux ouvertures : une entrée d’air et une sortie de vapeur dont la sortie peut être équipée d’embout buccal interchangeable. Dans chaque réservoir, se trouve une résistance. C’est ce dernier qui permet l’e-liquide d’être chauffé et donc évaporé. En fonction du modèle, il peut être préfabriqué (dans la plupart des cas), ou il peut être fabriqué manuellement par une enceinte à vide (nous l’appelons reconfigurable). La résistance possède une valeur, et cette dernière aura un impact considérable sur le type de vape résultant.

L’embout buccal ou le drip tip : la pièce déterminante d’une cigarette électronique

Se trouvant au bout de l’appareil et connecté à l’atomiseur, c’est à travers l’embout buccal que la vape s’aspire. Ce petit accessoire joue deux grands rôles à la fois : celui du synthétiseur de goût et celle de l’esthétique. Style et sensation, ce sont les deux mots qui évoquent le drip tip. Cet élément d’une vapoteuse peut être retiré et remplacé à volonté. C’est l’incontournable du confort des e-cigarettes. Il a une grande influence sur le goût et la sensation, et est l’un des facteurs qui déterminent les caractéristiques de la vape. Par conséquent, la recherche d’une bonne méthode de configuration ne se limite plus aux accessoires DIY e-liquide et des ACCUS d’atomiseur (reconfigurable, mods électro, mods méca, …). Il n’existe pas de bon ou de mauvais embout buccal, votre choix devrait être orienté selon votre sensation. Chaque fonction est représentée par une configuration spéciale, qui doit être prise en compte avant de procéder à l’achat. Quel que soit le type de vapoteuse de votre choix, votre drip tip devra correspondre à l’harmonie des accessoires.

L’e-liquide à vapoter : ce qui fait d’une vapoteuse une vapoteuse

Que vous choisissiez une e-cigarette mods électro mods méca, l’e-liquide est un élément incontournable. L’e-liquide est un substance aromatisée utilisée dans les e-cigarettes. Aussi appelé liquide e-cigarette ou liquide de vapotage, il est doté de différentes concentrations de nicotine ou pas de nicotine. Après chauffage, l’e-liquide se transforme en vapeur puis est inhalé. Il est vendu dans les magasins, les buralistes et les établissements spécialisés sous forme de flacons ou de cartouches pré-remplies. Quels produits constituent l’e-liquide ? C’est la question qui se pose fréquemment sur ce sujet. Le premier est le propylène glycol, puis la glycérine végétale. Afin de rendre l’odeur (ou la saveur) d’un e-liquide différente d’un autre e-liquide, l’arôme est d’abord mijoté puis vient ensuite la nicotine. D’un côté, c’est le propylène glycol qui va dégager le parfum. C’est cette substance qui fournit la sensation de picotement que les vapoteurs aiment plus chez les e-cigarettes et elle produit également de fines vapeurs à basse température. D’un autre côté, il y a la glycérine végétale, qui réduit l’irritation du Propylène glycol avec un certain degré de douceur (rondeur en bouche). Parmi les composants de l’e-liquide e-cigarette, il sera utilisé pour produit une vapeur lourde. Sa particularité est qu’il est plus dense que le propylène glycol. Par conséquent, les e-cigarettes ou pods les plus modérés ont parfois du mal à capter plus de liquide gras dans le coton contenu dans la bobine.

Que veulent-dire : Cloud-chasing et power vaping ?
Conseils pour acheter sa première cigarette électronique